Année scolaire 2017/2018

Séjour à Malte en avril 2018

Le 5 avril , 33 élèves de 2de1, 2 et 7 partaient à la découverte de l’île des Chevaliers de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem : Malte, surnommée « le Rocher ».

C’est après un long voyage en avion,  avec transfert à Francfort, que les côtes blanches maltaises sur fond de mer turquoise apparurent. Et le soleil était au rendez-vous ! Cela promettait un séjour des plus agréables…

Le deuxième jour fut dédié à la visite de la capitale de Malte : La Valette, du nom de son fondateur, le  Grand Maître Jean Parisot de la Valette, installé sur l’île avec ses moines-chevaliers par Charles Quint après avoir été expulsés de Rhodes par les Ottomans. C’est une très jolie ville, enserrée par d’impressionnantes fortifications et bâtie sur une presqu’île, ce qui fait que toutes les rues donnent sur la mer. Sous un beau soleil, les élèves apprécièrent la  visite de ses beaux jardins, de son musée archéologique et les balades dans ses rues étroites.

Le troisième jour, celui qui plut le plus aux élèves, pourrait s’intituler « une journée en mer » car nous prîmes d’abord le ferry pour l’île de Gozo, puis par petits groupes, nous fîmes un tour en barque à moteur pour observer les coraux le long des falaises abruptes de l’île et enfin, nous rejoignîmes Malte avec une sorte de bateau-taxi très rapide… De la citadelle de Victoria, la capitale de Gozo, la vue était splendide ! Et les salines, en bord de mer, nous firent comprendre que cette île était déjà exploitée par les Romains.

D’ailleurs, ces îles étaient déjà habitées au néolithique, comme nous l’apprîmes le quatrième jour, lors de la visite de Hagar Qim, un temple datant  du IVème millénaire av. JC et dédié à la déesse de la fécondité. Ce jour-là, nous découvrîmes aussi  Mdina, l’ancienne capitale de Malte, ville perchée sur un promontoire et fortifiée par les Arabes au IXème siècle.

Avant de reprendre l’avion le cinquième jour, nous nous rendîmes à Marsaxlokk, petit village de pêcheurs aux fameux luzzu. C’était jour de marché, quoi de mieux pour se fondre dans la population maltaise et faire les dernières emplettes ! Le vent soufflait très fort, comme s’il nous « invitait » à quitter l’île sans regrets…

Mais, c’est avec regret, que nous reprîmes l’avion. Il y avait encore tant de choses à voir ! Le patrimoine historique et naturel est tellement riche ! Beaucoup d’élèves, très enthousiastes, ont déclaré vouloir y retourner pour  faire découvrir ce pays  magnifique à leurs parents.

En outre, leur carnet de voyage leur permettra de garder en mémoire tous ces instants riches en  découvertes et en émotions !

SG

 

 

1/1

• Création Web •

Laetitia Martos